Actualités

Une photographe confinée…

Spécialisée dans l’observation des Villes et de Paysages, je suis extrêmement frustrée de ne pouvoir arpenter les rues pour témoigner de ma vision des événements actuels.

Aussi ai-je pris le parti de mettre à profit mon hall d’immeuble pour démontrer que l’urbanisme peut être favorable à la Santé.

Je vous propose un petit challenge Escalier : suivez le mode d’emploi ci-après, que vous pourrez télécharger et imprimer avec votre grille de progression. N’hésitez pas à partager ce challenge en l’affichant dans votre hall et en le diffusant auprès de vos amis,

Il s’agit de faire du sport en sécurité : évitez bien sûr de le faire en même temps que vos voisins, et ne touchez pas les rampes et boutons autrement que gantés. Si vous êtes équipés d’enfant(s), ce sera également un moyen ludique de les défouler !

Si vous avez la chance de vivre dans un immeuble de grande hauteur, le défi n’en sera que plus remarquable ; et si vous n’avez que deux étages, faîtes davantage d’allers-retours !

Bon confinement sportif à toutes et à tous, et venez me faire part de vos progrès !

Soyez urbains : #restezchezvous

Urbamoureuse (Parfums de femmes) – Exposition virtuelle

A quoi ressemble la citadine du 21ème siècle ? Je contribue au quotidien à faire les villes, mon métier nécessite que je vous observe pour tenter d’améliorer votre quotidien.
Pressée, colorée, fugace : Urbamoureuse je suis.

Série en vente en Open Edition, à partir du 14×21 cms.
Tirages sur papier d’art par un laboratoire professionnel francilien.

Coeur de sel – Exposition virtuelle

Aux bords du monde, se trouve l’étendue la plus aride de cette terre. Composés uniquement de sel, 6000 km² s’offrent à la lumière.
Uyuni n’a rien à offrir, seulement son Coeur de Sel.

Voici l’exposition virtuelle de ces paysages inoubliables.

L’ensemble de ces photographies est disponible à la vente en édition limitée à 10 exemplaires, tous formats confondus du 30×45 cms au 100×150 cms.

 

Montage d’une exposition…

Photographie des cubes sur la place Champerrier d’Alençon par Gilles Juhel, avec son aimable autorisation

Je ne vais pas vous livrer tous les secrets des préparatifs liés à une exposition, mais voici quelques éléments concernant Parvi(e)s : 

  • 20 photographies
  • 3 années de prises de vue éparses
  • 0 figurant

Et voici le résultat durant le festival Regards à la Halle au Blé en deux heures de montage !
A voir à Alençon tous les apres-midi jusqu’au 1er avril, et en accès libre sur la place Champerrier.